Projection astrale

Le voyage astral est une expression de l’ésotérisme qui désigne l’impression que l’esprit se dissocie du corps physique pour vivre une existence autonome et explorer librement l’espace environnant. Il existe plusieurs synonymes de cette expression incluant « décorporation », « dédoublement astral », « excursion psychique », « expérience hors du corps » (EHC),« projection astrale », « projection du corps astral », « sortie hors du corps » (SHC), « transe ecsomatique », « voyage hors du corps », « sortie astrale » et « voyage astral ». L’expression d’expérience de hors-corps est plus récente et relève davantage de la médecine et la psychologie.

L’expression est liée à la croyance des occultistes en un corps astral et en un plan astral. L’expérience se produirait en diverses occasions : à l’approche de la mort, au cours d’une opération sous anesthésie, sous le coup d’une douleur intense, au cours d’une méditation, lorsque le corps est dans un état de relaxation avancé, lors du sommeil profond, sous l’emprise de drogues hallucinogènes, en période de stress, lors de paralysie du sommeil ou même sans aucune raison directe et à tout moment. Il n’existe pas de preuve acceptée par la communauté scientifique quant à la possibilité d’un « voyage astral » mais ce concept est utilisé dans certaines œuvres de science-fiction ou fantastiques ou dans des « fictions ésotériques » (comme dans les ouvrages de Lobsang Rampa) ou ceux d’Anne Givaudan et Daniel Meurois.

Les personnes les ayant pratiqués distinguent le voyage astral de l’autoscopie. Dans l’autoscopie, la personne verrait son double depuis son corps physique, à l’extérieur d’elle-même, alors que dans un voyage astral, la personne a la sensation de voir son corps physique depuis l’extérieur de celui-ci. Des descriptions de ces sensations sont perçues dans l’occultisme, dans la magie ou le chamanisme. Elles sont connues des milieux ésotériques, dans le mouvement hippie (les drogues pouvant induire la sensation) et étudiée par la métapsychique et la parapsychologie. Elles furent d’abord connues sous les noms de « bilocation », de « translation » puis de « dédoublement » ou de « décorporation ».

Actuellement, elles sont étudiées par plusieurs communautés et associations qui considèrent qu’elles procèdent d’un phénomène réel de sortie du corps physique. Les récentes recherches médicales, au début des années 2000, donnent plutôt une explication neurologique à cette sensation. D’après une étude datant de 2005, environ 10 % de la population aurait expérimenté dans sa vie une telle sensation de sortie du corps.

Source Wikipédia

Retour