Cardano Girolamo

Girolamo Cardano, parfois nommé Jérôme Cardan en français, est un mathématicien, philosophe, astrologue, inventeur et un médecin italien du XVIe siècle.
Personnalité hors du commun, à multiples facettes, il fut considéré comme l’un des plus grands médecins de son temps Enfant illégitime et non désiré, il fut élevé à la dure par un père intraitable qui le battait fréquemment. Néanmoins, remarquant l’incroyable intelligence dont fait preuve l’enfant, son père lui enseigna le latin, le grec, les mathématiques, ainsi que les sciences occultes.
A tout juste 17 ans, il intégra la prestigieuse université de Pavie, puis celle de Padoue, pour y étudier la médecine et les mathématiques.
Conscient de posséder un formidable don de divination, il se disait doté d’une clairvoyance naturelle.
Féru d’astrologie, il réalisa en 1552 un horoscope du Christ dans son « Commentaire à l’astrologie judiciaire de Ptolémée ». Il y affirmait que le Christ était soumis à l’influence des planètes, faisant du Christ  un être égal au commun des mortels. Ce texte lui valut d’être arrêté en 1570 par l’Inquisition au motif d’hérésie. Il a écrit de nombreux ouvrages sur la physiognomonie, la chiromancie et sur la magie naturelle.
En 1557, il publia « De rerum varietate », un complément de son « De subtilitate », dans lequel il recherche l’unité du monde via l’astrologie et donc le déterminisme astral.
En 1559, il fit éditer un traité de divination par la physiognomonie, à savoir la forme des traits du visage.
Quelques semaines avant sa mort, il termina son autobiographie, De propria vita, qui rencontra une certaine notoriété.
Sa plus exacte prédiction fut sans conteste la date de sa propre mort, puisqu’il décéda à la date prévue par lui-même, soit à 75 ans moins 3 jours.

Retour