Comte de Cagliostro

Aventurier et astrologue italien, il est né à Palerme en 1743. Giuseppe Balsamo, de son vrai nom, suit des études chez les frères de la Miséricorde, où il découvre les arcanes de la chimie et de la médecine et où il est initié à l’alchimie.
Se faisant après appelé Comte de Cagliostro, il met au point toutes sortes de remèdes. Il commence à faire savoir qu’il peut changer les métaux en or et la silice en diamants. Il disait aussi posséder une eau de jouvence, sérum de perpétuelle jeunesse qu’il vendait aux crédules. Il vendait différents élixirs, des pilules, faisait des tours de magie et de sorcellerie.
Il prétendait avoir le pouvoir de faire apparaître les morts et d’être capable de réincarnation. Ainsi, il affirme avoir assisté aux noces de Cana ou participé à la bataille de Marignan en 1515. Il part ensuite vivre à Paris où il rencontre très vite un certain succès dans les cercles mondains. On se presse à ses côtés pour obtenir des prescriptions médicinales, ou encore des prédictions.
Impliqué dans l’Affaire du collier de la reine en 1785, il est acquitté lors de son jugement, faute de preuve. Il est libéré sous les acclamations de la foule, convaincue de ses pouvoirs, mais doit tout de même s’enfuir.
De Londres, il adresse une Lettre aux Français, dans laquelle il annonce la chute de la Bastille, qui aura effectivement lieu en 1789.
Il finira sa vie dans une prison italienne, où il est suspecté d’appartenir à la franc-maçonnerie.

Retour